Petits conseils aux débutants

1. Combien de râpes faut-il acheter ?

Souvent des débutants me pose cette question. C’est qu’ils n’ont jamais utilisé de bonne râpe. Je leur conseille alors de n’en acheter qu’une seule, maximum deux. Cela leur permet de découvrir qu’ils utilisent progressivement leur nouvel outil dans beaucoup plus de cas qu’ils ne l’avaient envisagé au départ. Et cela permet aussi de l’apprendre, le maîtriser. Les choix des râpes suivantes se fait alors naturellement en fonction de leur besoin et de la manière dont leur façon de travailler a progressé grâce à leur première râpe.

2. Pouvez-vous me faire une remise si je vous en commande plusieurs ?

Non désolé, d’abord parce je ne vais pas plus vite en en produisant plus, contrairement à une production faite par des machines. Ensuite, parce que j’ai de toute façon une capacité de production limitée et que je ne cherche pas forcément à en fabriquer plus. Aussi parce je n’ai jamais entendu un nouveau client revenir pour me dire qu’il trouvait le prix excessif. Enfin, et peut-être la seule bonne raison, parce que le prix reflète le temps que je passe sur chaque râpe… et j’espère le plaisir que vous éprouverez à l’utiliser 😉

3. Comment nettoyer et conserver mes râpes ?

La meilleure solution est d’utiliser régulièrement une brosse en laiton. De temps en temps, avant de les ranger dans l’étui rigide qui vous est fourni avec l’outil, il est toujours utile de les huiler pour les protéger de la rouille, surtout si vous n’avez pas l’intention de les utiliser pour longtemps. Les enrouler – chacune individuellement – dans un chiffon huilé convient aussi parfaitement.

Contrairement à ce j’entends souvent, ne surtout pas les baigner dans de l’acide ! L’acide attaque certes en premier les copeaux en tout genre restés au fond des dents. Mais même trempé, l’acier des dents de la râpe risque aussi d’être attaqué faute de maitriser parfaitement le processus ! Les arrêtes des dents seront alors les premières zones à en pâtir car ce sont par définition les zones offrant le plus de surface de contact avec l’acide, tout en ayant le moins d’épaisseur de matière.

 

4. Comment choisir le numéro de piqûre de ma râpe ?

Référez-vous tout d’abord à ce nuancier des 15 différentes piqûres. Si vous n’avez jamais utilisée une de mes râpes, gardez bien en tête que leurs dents sont beaucoup plus aiguisées que celles des râpes piquées en masse par des machines. Donc pour obtenir un mordant équivalent, choisissez une piqûre plus fine, vous gagnerez alors beaucoup sur la qualité de l’état de la surface obtenue.

Si vous possédez déjà une râpe de la même forme et souhaitez avoir une autre de piqûre différente, je vous conseille de choisir un écart de 3 numéros entre les piqûres (par exemple, pour deux râpes fauteuil de 250 mm, une déjà en piqûre n°10 : choisissez alors l’autre soit en piqûre n°7 pour « faire du copeau », soit en piqûre 13 pour des travaux de finition).

5. Combien de temps faut-il pour apprendre à piquer une râpe ?

A ce jour, j’ai déjà formé huit personnes dans ma vie. 3 n’ont jamais réussi, les 5 autres ont mis entre 12 et 18 mois d’apprentissage et d’entraînant quotidien avant de piquer leur première râpe parfaitement. Deux sont aujourd’hui à la retraite, les trois autres travaillent avec moi.

6. Pourquoi vos râpes sont-elles fabriquées pour droitier ou pour gaucher ?

Parce que cette légère orientation des dents en fonction de la main de l’utilisateur augmente grandement deux des qualités essentielles d’une râpe : son mordant et sa capacité à évacuer les copeaux.


Les commentaires sont fermés.